L’Américanisme

Image

Il fait chaud, atrocement chaud, aujourd’hui. Combien ce temps est lourd, humide, propice aux terrassantes allergies !… Je ne supporte pas le climat de ma région natale. Une terre, un peuple, d’accord ; mais ce serait bien que l’air puisse un peu circuler, à l’occasion. Un bon typhon, pour mes muqueuses…

Je n’ai usé le talon de mes mocassins qu’à moitié, me dit le cordonnier. A la bonne heure ! Je savais bien qu’il était trop tôt pour les faire réparer. Et que dire de la fromagère (qu’elle est donc bouchée ! J’ai dû lui répéter plusieurs fois que je voulais du Cantal doux ! Pas du Gouda, du CANTAL !), qui n’accepte la carte bleue qu’à partir de quinze euros ?!? Elle se résolut pourtant à une manœuvre louche qui pourrait bien lézarder sa réputation.

Enfin, me voilà posé, dans un grand siège blanc, lequel trônait jadis dans un salon de coiffure. Il ne s’attendait certainement pas à finir sa carrière sous le cul d’un homme, le pauvre. Et je ne suis pas aussi bavard que toutes ces bonnes dames aux franges coquines…eh non, hélas !…

Il est affreux, ce climat, absolument ! De quelque lieu que je rentre, de Paris ou d’Amérique, mon nez frétille dès les premières secondes, même sous la pluie. Quelle est ta patrie, Inexorable Eternuement ? Où donc ces diables de pollens se nichent-ils ? Ne seraient-ils pas l’haleine du serpent ?

Ah, le reptile…beau symbole. Sous quel autre rapport aborder l’américanisme ? L’aigle royal qui leur sert de représentation est comme une dérision. Ce n’est pas son plumage qu’il faut admirer, mais la bête venimeuse qu’il a entre les serres. J’ai beau dire, je suis entièrement vêtu à la ricaine au moment où j’écris ces lignes. Difficile d’être chic sous 25°C de moisissure. Mais un Américain s’habille mal toujours, non simplement par habitude, mais presque par foi. L’américanisme peut mélanger la plus haute culture à laquelle l’humanité ait atteint, avec la plus primitive animalité. C’est cela qui est curieux. L’Amérique est une vraie Babel, où l’on parle toutes les langues, et où on se comprend. La passion de l’égalité s’est depuis longtemps vautrée dans la boue, mais il point une forme de beauté dans cette idiotie universelle dont chaque parcelle du globe, chaque cellule vivante, est à présent ointe. On court vers le génie et vers la dégénérescence avec la même frénésie, sans que les membres du suppliciés soient rompus. Quel merveilleux désir d’abrutir et d’élever tour à tour. La politique officielle de l’Amérique, celle de Clinton et Bush, Carter et Obama, s’est abritée sous les griffes sarclantes de Belzébuth. Tout dans la politique américaine suggère la haine des traditions, des peuples, de tout ce que l’humanité a pu bâtir de saint et de beau. Toutes les décoctions malfaisantes de l’antiracisme, du féminisme et du socialisme d’état furent par eux préparées. Jamais la morale de l’esclave n’avait servi à rendre quelqu’un aussi fort. Et l’Europe, cet éternel Palais des Cons, avale ce calice deep throat, et dépérit sur une plage, attendant un taureau…Sera-t-il Zeus, ou l’amant de Pasiphaé ? Quelle est cette fièvre de honte, cette fureur d’amoindrissement qui a emporté tous les cerveaux d’Europe ? Pourquoi dois-je constater, impuissant, que la plupart des « patriotes » sont de calamiteux imbéciles ? A quoi bon vilipender le nationalisme des « Américains » ou de leurs marionnettistes levantins ? Dans quel livre sacré est-il arrêté que la conquête ne doit jamais s’effectuer par la rouerie et le mensonge ? Certainement pas dans le Talmud, mais pas davantage dans l’Edda : Loki a bien apporté son bestial concours à l’édification d’Asgard…Et si de nos jours, on ne se révèle pas davantage capable de louvoyer avec malice que de frapper avec colère, alors les dieux n’auront rien qu’un rictus désintéressé et frivole quand Hermès aux pieds ailés leur enseignera notre mort, et ils commanderont le sérieux aux larmes du fond de leur cœur pleurant la fin de leur plus belle œuvre…L’Amérique est le vieux serpent, c’est l’agent universel contemporain ; tout se véhicule, se propulse par elle, dans elle, nos impressions et nos reflets en procèdent directement. Nos rêves comme nos cauchemars y sont enfantés. Les burritos, la boisson Arizona, Fox News, Jon Stewart, South Park, les hurlements de ricains ahuris, la techno ultraforte, le bruit permanent, et tous ces downtowns fantomatiques, peuplés de clodos drogués et de sous-humains, composent une fresque d’une laideur glaciale, mais à laquelle un vif mouvement peut conférer une certaine allure…Au surplus, montrons-nous indulgents : la France n’est-elle pas la plus féroce apostate parmi les nations ? Quand viendra le Juge, il faudra tout solder ! Du moins 100% ! Voilà…

Et je le répète : je HAIS tous ceux qui parlent de dangerosité ! Je vais leur impacter la gueule, et ils ne se sentiront plus si sécures ! Malheur aux vaincus, morte soit la technique, et vive l’intelligence.

Publicités

About cesarlhermite

« Alors je me suis fait marquis du marquisat de moi-même et j’ai bâti mon cœur comme une tour ». Léon Bloy.

4 responses to “L’Américanisme”

  1. BrunswicK says :

    Quel beau style ! Vous lire est un sacré régal, et la simplicité du design que vous avez octroyé à votre domaine le rend d’autant plus agréable à parcourir.

    • cesarlhermite says :

      Mille mercis. Si j’étais aussi doué pour l’écriture que vous l’êtes pour le graphisme, ce serait un don du ciel. Quant au design, il est vrai que je suis mû par un désir de simplicité, mais plus encore par mon ignorance parfaite de la chose ^^

      • BrunswicK says :

        Merci à vous de me suivre, cos compliments me vont droit au coeur. Quoi qu’il en soit, si vous avez besoin d’aide pour quoi que ce soi (banderole, etc) n’hésitez pas. (:

        Sinon je voulais vous mettre en lien, or, j’ai l’habitude de mettre un petit cercle avec le logo du blog à droite du mien, aussi, préférez-vous que j’en dessine un pour vous (comment serait-il alors ?) ou en avez vous un ?

      • cesarlhermite says :

        Ce serait fort aimable de votre part. Un logo inspiré de l’ATU VII du Tarot (le Chariot) me plairait bien.:) Envoyez-moi un mail à cesarlhermite@yahoo.fr si vous voulez en discuter.
        Cela fait plusieurs jours que j’essaie de mettre votre blog, entre autres, dans mon blogroll, mais ce dernier refuse obstinément de s’afficher…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :